Association française du conseil des communes et régions d’Europe

AFCCRE

L’Association Française du Conseil des Communes et Régions d’Europe a été créée en 1951 autour de l’idée de la construction d’une Europe unie et fondée sur les libertés locales et régionales. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’AFCCRE a ainsi accompagné le développement du mouvement des jumelages européens dont l’objectif était alors d’œuvrer à la réconciliation des anciens ennemis et à la reconstruction de l’Europe à partir du niveau le plus proche du citoyen : la commune.

Ainsi à l’origine du mouvement des jumelages en Europe, l’AFCCRE a peu à peu diversifié ses actions pour couvrir l’ensemble des politiques européennes intéressant directement ou indirectement les collectivités territoriales françaises, toujours avec le souci de promouvoir et de favoriser l’émergence d’une Europe citoyenne.

Cohésion territoriale, jumelages et partenariats, égalité hommes-femmes, environnement, services publics, coopération au développement, information et formation des élus locaux sont autant de priorités qui figurent à l’agenda de l’Association.

Organisation pluraliste, l’AFCCRE rassemble aujourd’hui près de 1.300 collectivités territoriales, communes, départements, régions ainsi que des groupements de communes. Elle est actuellement présidée par Alain JUPPE, Maire de Bordeaux, ancien Premier Ministre.

L’AFCCRE constitue la section française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (CCRE), organisation européenne, qui rassemble plus de 150.000 collectivités territoriales en Europe et qui est présidée par Annemarie JORRITSMA, Maire d’Almere (Pays-Bas).

Elle est par ailleurs membre de l’organisation mondiale de collectivités territoriales, Cités et Gouvernements Locaux Unis (CGLU), fondée lors du Congrès de Paris en mai 2004.

Initiatives de l’AFCCRE dans la coopération pour le développement des collectivités territoriales

Faciliter le dialogue avec l’Etat et les institutions européennes…

Dans le domaine de ce que l’on appelle désormais « l’action extérieure des collectivités territoriales », c’est-à-dire l’ensemble des initiatives mises en œuvre par ces dernières à l’échelle européenne et/ou internationale sous des formes et avec des objectifs divers (coopération économique, promotion du territoire, appui à la mobilité de la jeunesse, échange de bonnes pratiques dans la gestion des services publics locaux ou encore aide au développement), l’AFCCRE contribue au dialogue avec l’Etat français notamment en siégeant au sein de la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD). Elle entretient à ce titre des liens étroits avec la Délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales (DAECT).

Dans le cadre de ce dialogue avec l’Etat, l’AFCCRE a pris une part active aux Assises du Développement et de la Solidarité Internationale et contribue depuis aux travaux du Conseil national pour le développement et la solidarité internationale (CNDSI). Elle a également contribué à porter la voix des collectivités territoriales dans le débat parlementaire sur la loi d’orientation et de programmation relative au développement et à la solidarité internationale adoptée le 7 juillet 2014 qui a notamment modifié le cadre juridique de l’action extérieure des collectivités territoriales.

Au niveau européen, l’AFCCRE est l’un des membres fondateurs de PLATFORMA, la plateforme européenne des autorités locales et régionales engagées dans la coopération au développement. Dans ce cadre, l’AFCCRE contribue au travail de plaidoyer qui est mené auprès des institutions européennes pour renforcer la reconnaissance politique et institutionnelle du rôle et de la valeur ajoutée des autorités locales et régionales dans la coopération au développement mais également dans la sensibilisation des citoyens aux enjeux du développement.

 …et favoriser le renforcement de la base citoyenne de l’action internationale des collectivités territoriales

L’AFCCRE apporte un appui à ses membres pour relayer le message européen auprès de leurs citoyens et, au-delà, pour les accompagner dans l’ouverture de leurs territoires à l’international. Dans ce cadre, qu’il s’agisse d’appui à la mobilité des jeunes, d’échanges citoyens et techniques ou encore de coopération au développement, l’AFCCRE vise à favoriser, dès lors que les collectivités territoriales font le choix de s’inscrire dans le cadre des programmes et politiques communautaires, le renforcement de la dimension participative des actions ainsi développées.

Contribuer au succès de l’Année européenne pour le développement

En cette année européenne du développement, l’objectif pour l’AFCCRE est donc de soutenir les collectivités territoriales dans la sensibilisation des citoyens aux enjeux du développement, à l’action de l’Union européenne dans ce domaine et à leur propre contribution, notamment au travers des partenariats pour le développement qu’elles mettent en œuvre. Il est en effet essentiel pour la pertinence, la légitimité et la pérennité de cette politique publique locale, outil de développement et d’animation du territoire, de renforcer la base citoyenne sur laquelle elle repose.

Dans cette perspective, l’AFCCRE organisera en mai prochain (semaine du 18 mai) à Orléans, en partenariat avec le Conseil régional du Centre et le réseau régional multi-acteurs CENTRAIDER, une conférence sur la sensibilisation des citoyens au rôle des collectivités territoriales européennes dans la coopération au développement.

En tant que membre du comité d’action crée et présidé par le Secrétariat général des affaires européennes (SGAE) à l’occasion de l’Année européenne pour le développement, l’AFCCRE est à la disposition des collectivités territoriales françaises et de leurs Associations nationales pour favoriser la valorisation et l’articulation des initiatives qu’elles projettent de mettre en œuvre dans ce cadre.

Site web : www.afccre.org