Gestion durable du patrimoine naturel de Mayotte et des îles Eparses

 

Afin de préserver l’exceptionnel patrimoine naturel de Mayotte et des îles Eparses, le Conseil Général de Mayotte et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF), respectivement chargées de l’administration de ces territoires insulaires de l’océan Indien, se sont engagés, dans le cadre du 10e Fond Européen de Développement (FED) régional, à construire ensemble une « Gestion durable du patrimoine naturel de Mayotte et des Iles Éparses ».

 

Le Conseil Général de Mayotte et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) mènent depuis plusieurs années une stratégie commune de préservation de la biodiversité régionale, ayant notamment eu pour résultat la création de deux parcs naturels marins adjacents dans le nord du canal du Mozambique : celui de Mayotte et celui des Glorieuses, respectivement créés en janvier 2010 et février 2012.

ilesLe projet couvre la totalité des eaux de Mayotte et des îles Eparses (englobant Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin).
Les objectifs de ce projet se déclinent en 8 fiches techniques.(c) Ifremer

    1. une campagne d’estimation de la biomasse halieutique des bancs du Geyser, de la Zélée et de l’Iris, visant à évaluer les potentialités d’exploitation durable des ressources halieutiques dans le périmètre des deux parcs marins ;
    2. une campagne d’exploration des monts sous-marins et des pentes externes de Mayotte et des îles Eparses ;
    3. une campagne d’inventaire et suivi des récifs coralliens de Mayotte et des îles Eparses ;
    4. la formation d’observateurs de pêche embarqués ;
    5. la formation d’enquêteurs de pêche côtière ;
    6. l’établissement d’un état des lieux de la qualité des eaux marines ;
    7. la mise en place de bases de données, de protocoles et d’indicateurs pour le suivi-monitoring.
    8. la valorisation des résultats sur le plan local et régional.

 

L’objectif global de ce projet conjoint entre le Conseil général de Mayotte et les TAAF est de construire, sur la base de 8 actions décrites ci-avant, des outils d’évaluation et d’aide à la décision permettant d’établir le type de gestion le plus adapté à chacune de ces zones aux caractéristiques très différentes, que cette gestion implique le développement d’activités économiques, leurs régulations ou au contraire le renforcement des mesures de préservation. Les résultats finaux de ce projet sont attendus pour fin 2017.

 

logoGestion du projet : AFD

Mise en oeuvre : Conseil général de Mayotte et les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF)

Mayotte

PartagerShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+