Gîtes et maisons d’hôtes : chasse aux parasites

parasites-maisons-chasse

Dans certains gîtes, hôtels ou maisons d’hôtes, on peut remarquer la présence de parasites indésirables malgré les précautions d’hygiène prises. Ainsi ce problème peut ternir l’image et la réputation de tout professionnel accueillant du public. Découvrez dans cet article les divers types de nuisibles que vous pouvez rencontrer, comment identifier leur présence, et surtout, comment les évincer.

Les parasites que vous pouvez retrouver dans vos chambres d’hôtes ou gîtes

Pour commencer, il est important de nommer ces bio agresseurs, potentiellement nuisibles. La souris, la guêpe, la punaise de lit, le frelon, la puce, le cafard font partie du top 6 des nuisibles les plus récurrents ! Mais soyons clairs, la punaise de lit donne plus de sueurs froides aux loueurs, de par sa difficulté à s’en débarrasser.

parasites-maisons

Caractéristiques de la punaise de lit et ses nuisances

parasites-maisons-chasse-hotesLe cauchemar de tout hôtelier est la présence de punaises de lit dans une literie ! Quel client n’a jamais été victime de morsures de punaises de lit un jour pendant son sommeil ? Qui n’a jamais ramené de punaises de lit suite à un séjour dans un gîte ou un hôtel ? Le phénomène est de plus en plus récurrent suite à nos déplacements personnels ou professionnels. Tous les établissements professionnels ont été ou seront concernés un jour ou l’autre et devront avoir recours à une société de désinsectisation de punaises de lit afin d’assainir les literies de leurs chambres.

Les particularités et cycles de développement de la punaise de lit

Pour commencer, sa taille est un frein à sa détection, puisqu’elle mesure entre 4 à 7 mm. La punaise de lit est hématophage. De ce fait, sa couleur variant entre le marron et le rouge suivant le repas constitué de sang qu’elle aura pris.

La punaise de lit pond entre 5 à 10 œufs par jour. Ces œufs plus petits qu’un grain de riz (environ 1 mm) et de couleur blanche sont déposés par les femelles dans des zones inaccessibles et toujours proches des êtres humains (sommier, table de chevet…). Ces œufs mettront une semaine à 10 jours pour éclore.

Son développement se poursuit en tant que nymphe, qui durera pendant de 5 cycles, soit environ 25 jours. Elle commencera à se nourrir. À ce stade, on peut éventuellement voir des mues permettant leur détection.

Au stade adulte, elle devient de plus en plus brune. Sa durée de vie potentielle est de 18 mois dans les meilleures conditions de prolifération.

media-parasites-maisons-chasse

Nocivité de la punaise de lit dans notre environnement

En conséquence, sa présence dans notre quotidien est vraiment problématique puisqu’elle provoque du stress et de la fatigue auprès des personnes ne pouvant dormir la nuit. De plus, elle provoque des démangeaisons et allergies dues aux piqûres. Ces piqûres sont caractérisées par le fait qu’elles sont regroupées, et en ligne.

Pour finir, certaines personnes remplacent leur literie à cause des souillures liées aux punaises de lit et cela peut engendrer des frais conséquents, puisque c’est une action souvent peu efficace dans la lutte antiparasitaire contre les punaises de lit.

parasites-maisons

Comment éradiquer les punaises de lit ?

Pour résumer, c’est le dégagement de Co2 produit en dormant qui indiquera à la punaise de lit l’endroit de son repas. Il est donc impératif de réaliser une désinsectisation contre les punaises de lit. Un professionnel de la désinfection de punaises de lit peut donc vous aider dans cette démarche, dans le cas où vous souhaiteriez une éradication de punaises de lit efficace dans votre gîte ou vos chambres d’hôtes. En premier lieu, il est donc intéressant d’effectuer une détection.

media-parasites-maisons-chasse-hotes-gites

La détection de punaises de lit

Déjà, on peut éventuellement la repérer grâce à de petits points noirs, qui correspondent à leur déjection. Ces dernières seront souvent localisées dans le sommier (angles, embouts de lattes) ou même tête de lit, lambris aux murs, etc. En cas d’hésitation, il est possible de demander l’aide d’un chien détecteur de punaises de lit, qui permettra de mettre en évidence les zones ciblées à traiter et confirmera l’efficacité du traitement de désinsectisation.

image-gites-et-maisons-d-hotes-chasse-aux-parasites
picture-parasites-maisons

Les protocoles de traitement

Il est important si vous désirez faire appel à un professionnel de la désinsectisation des punaises de lit de connaître le protocole de désinsectisation de punaises de lit permettant de vous en débarrasser. Tout d’abord, la désinsectisation se fait en deux temps : la préparation « logistique » et la désinsectisation en elle-même.

En amont, il est nécessaire de mettre dans des sacs puis laver à plus de 60 degrés les draps, couettes, habits afin de désinsectiser par la chaleur celle qui s’y sont incrustées.

Puis, pour ne plus avoir de doute, il faut démonter le sommier, la tête de lit, prises de courant et passer l’aspirateur sur ces équipements et au sol.

Vient ensuite la désinfection de puces de lit, où seul un professionnel de la désinsectisation de punaises pour intervenir efficacement.

  • Une première intervention combinant vapeur sèche pour désinsectiser les œufs et un traitement chimique type effet-choc sera nécessaire.
  • La deuxième intervention consiste à pulvériser un insecticide persistant et poser un insecticide biologique en préventif à l’intérieur du sommier et intérieur des prises de courant type terre de diatomée.

Deux interventions à 10-15 jours d’intervalles, voir trois dans les grandes villes sont recommandés par les ARS pour un résultat optimal. Il est important de vérifier que l’entreprise en question est en possession du certificat Certibiocide délivré par le ministère de la Transition écologique et solidaire depuis moins de 5 ans.

media-gites-et-maisons-d-hotes-chasse-aux-parasites

Peut-on traiter en préventif la punaise de lit ?

Il n’existe pas d’insecticide préventif contre les punaises de lit qui soit efficace, la persistance des produits pouvant varier. De plus, il a été également constaté que la punaise de lit développe une accoutumance avec certains produits biocides. De ce fait, la prévention se limite au dépistage visuel ou canin. Toutefois, une astuce est à relever : la pose de double face à l’intérieur des sommiers ou pieds de lit permet de déceler leur présence et ce, à moindre coût.

Les hôteliers et logeurs ont conscience de ces problèmes persistant, et possèdent donc un contrat de désinsectisation avec une société de désinsectisation afin d’obtenir un suivi de détection à l’année sur ces problématiques.

Pour conclure, la punaise de lit est réellement un fléau des temps modernes. Les pouvoirs publics commencent à en prendre conscience du phénomène et de son ampleur dans les milieux des logements urbains et des logements hôteliers.

Commenter l'article