Suisse : quelle prévoyance choisir ?

prevoyance-choisir-suisse-quelle

Après un certain temps passé à exercer votre métier, vous serez amené à un moment ou à un autre à mettre un terme à votre vie professionnelle. Cette cessation d’activité va entraîner une diminution de vos revenus. Pour maintenir votre train de vie, il faut alors commencer à prévoir cette période. Cela s’appelle : la prévoyance. En Suisse, elle s’impose aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises, et il en existe de catégories diverses. Le recours aux services d’une société fiduciaire peut vous aider à souscrire la prévoyance qui saura combler vos attentes.

Les services d’une société fiduciaire : pourquoi est-ce important ?

Une société fiduciaire est une entreprise spécialisée dans la gestion du patrimoine. Elle propose ses services aussi bien aux personnes physiques qu’aux personnes morales. Pour une personne morale, la gestion implique sa création et son administration. Le fiduciaire fournit également une assistance fiscale et juridique. Il intervient dans la gestion des assurances au sein d’une entreprise. Pour comprendre son importance, vous pouvez en apprendre davantage sur son rôle et ses missions en vous adressant à un fiduciaire à Genève.

Le professionnel fiduciaire est le meilleur allié d’un chef d’entreprise. Et pour cause, les services d’une société fiduciaire profitent à l’entreprise elle-même, mais également à son personnel. Il vous aide à faire les meilleurs choix de modèles de prévoyance sociale, qui seront financièrement moins pesants pour votre entreprise.

Les services proposés permettent également à l’entreprise cliente de réaliser un gain de temps et de se concentrer sur le développement de son activité. En ce qui concerne les obligations sociales d’une entreprise, ce professionnel assure les procédures administratives de souscription à la prévoyance de ses salariés. Cette obligation est imposée à l’employeur par la loi suisse. Il est tenu d’organiser la vie après la retraite de son personnel.

suisse-quelle-prevoyance-choisir

Société fiduciaire : faut-il avoir confiance ?

En Suisse, les sociétés fiduciaires agissent en conformité avec la loi. Elles respectent la réglementation en vigueur et veillent à l’application des prescriptions légales. De plus, il s’agit d’un allié de confiance, car le terme « fiduciaire » lui-même provient du mot « confiance » en latin. La relation contractuelle entre vous et ce professionnel est avant tout fondée sur la « fiducie ».

Comprendre la prévoyance en Suisse

Il convient de préciser que le système de prévoyance en Suisse ne couvre pas uniquement la retraite. Il couvre également les aspects de l’invalidité et du décès. C’est un système développé sur trois piliers, ce qui le rend particulièrement solide.

Le premier pilier est obligatoire pour tous les travailleurs qui habitent en Suisse et les frontaliers. Il est destiné à compenser la perte de revenu due à la retraite, une invalidité ou un décès. S’agissant du deuxième pilier, il complète le premier. On l’appelle « prévoyance professionnelle ». Quant au troisième pilier, il est facultatif. Il est censé fournir un revenu complémentaire afin d’améliorer le niveau de vie après la cessation d’activités du travailleur. C’est un piller réservé aux travailleurs qui résident en Suisse pour une durée indéterminée. Contrairement aux deux autres, la cotisation à ce pilier est facultative et à l’initiative de l’employé.

Vous pouvez lire également : tatouage temporaire : quel impact marketing ?

Commenter l'article