Reconversion professionnelle : optez pour le secteur esthétique !

reconversion pro secteur esthetique

Après avoir longtemps travaillé dans un domaine, il est normal d’avoir envie de nouveauté. Alors, de nombreux Français se tournent vers la reconversion professionnelle pour apprendre de nouveaux métiers et acquérir de nouvelles compétences. Plusieurs secteurs voient une certaine affluence de ces personnes de tous âges voulant exercer une activité différente. Il s’agit notamment du secteur esthétique qui emploie des milliers de Français et attire une clientèle de plus en plus préoccupée par son apparence. Opter pour l’esthétique est donc une opportunité pour toute personne voulant entamer une reconversion professionnelle. Focus sur les métiers qui recrutent dans ce domaine.

Prothésiste ongulaire, une spécialité très recherchée dans l’esthétique

C’est un métier qui a connu une expansion fulgurante ces dernières années. La demande est forte pour cet emploi avec l’installation croissante de bars à ongles ne cherchant qu’à recruter du personnel. La manucure et la pédicure sont les spécialités de cette profession qui s’est développée avec des produits et services diversifiés. La pose de faux ongles, de vernis ou paillettes, le nail art, le soin des ongles sont entre autres des services offerts en stylisme ongulaire.

Il faut être créatif et doté d’imagination pour mettre en œuvre cet art. Comme pour tous les autres métiers du secteur esthétique, la prothésiste ongulaire doit avoir un bon sens de l’accueil et être vigilante sur les règles d’hygiène. Savoir vendre est un atout dans ce corps de métier. Il est possible d’apprendre la profession de prothésiste ongulaire en suivant ce lien pour une formation qualifiante en ligne ou en présentiel dans l’esthétique.

prothésiste ongulaire reconversion professionnelle

Esthéticien, zoom sur le généraliste pour votre reconversion professionnelle

La profession d’esthéticienne est l’activité généraliste la plus connue des métiers du secteur. C’est le débouché direct de la formation professionnelle en esthétique, complet et polyvalent. Elle regroupe divers soins du visage et du corps : épilation, manucure, pédicure, maquillage, gommage, massages, etc. Les professionnels du métier sont touche-à-tout et prodiguent même des conseils à leurs clients sur les produits et soins de beauté qui leur faut.

L’esthéticien peut travailler à domicile, chez sa clientèle, dans un institut ou un salon de beauté ou dans un centre de thalassothérapie. Il peut également œuvrer dans le social en offrant ses services dans les hôpitaux ou les maisons de retraite. Pour travailler, il faudra un CAP, un BAC pro ou un BTS en esthétique-cosmétique-parfumerie.

Coiffeur, un métier pour prendre soin des cheveux

Du lavage à la coloration, en passant par la coupe, le séchage et le brushing, de nombreux services sont proposés par ce métier. Le coiffeur est un spécialiste de la beauté des cheveux. Il a une clientèle variée, allant des plus jeunes aux plus vieux, hommes comme femmes. En plus de s’occuper des cheveux selon les indications de sa clientèle, il prodigue des conseils de coiffure et de produits capillaires adaptés aux morphologies des visages et aux types de chevelure.

La créativité, la dextérité et le bon relationnel client sont les maîtres mots de ce métier. Le coiffeur peut ouvrir son propre salon de coiffure ou même offrir ses services à des acteurs de télévision. La formation requise est un CAP coiffure et, obligatoirement, un Brevet Professionnel si l’on veut s’installer à son propre compte. Il est possible au coiffeur de se spécialiser pour devenir barbier. Pour cela, suivre des formations privées et effectuer des stages dans des barbershops s’avéreront utiles.

Maquilleur, le professionnel de l’esthétique

Le métier de maquilleur est un des indispensables dans le secteur de l’esthétique. Avec pour objectif d’embellir le visage, la maquilleuse utilise divers outils tels que les fonds de teints, rouges à lèvres, crayons de beauté, fards à paupières et bien d’autres. Elle joue sur les couleurs, les matières et les ombres pour donner un tout nouvel aspect au visage de ses clientes.

Pouvant exercer dans le monde du théâtre, de la cinématographie, la mode et l’évènement entre autres, son métier peut requérir des compétences en face painting, maquillage de jour ou de nuit, maquillage de défilé, etc. La make-up artist doit faire preuve de créativité, de précision et avoir le souci du détail. La formation diplômante à suivre pour cette reconversion professionnelle est le CAP esthétique-cosmétique-parfumerie.

Spécialiste de la vente en parfumerie et cosmétique

Le secteur esthétique est en perpétuelle recherche de vendeurs pour la commercialisation de ses produits. Les marques cosmétiques et de parfumerie recrutent des professionnels pour, non seulement vendre leurs articles, mais aussi donner des conseils aux clients. Pour ce faire, la connaissance parfaite des produits de ces marques est requise, de même qu’un sens marketing aiguisé.

La reconversion professionnelle en vendeur en parfumerie ou cosmétique nécessitera une formation dans le domaine de la vente. Puis, il faudra obtenir un CAP esthétique-cosmétique-parfumerie. Lors du recrutement, certaines enseignes proposent des formations en interne pour la maîtrise de leurs produits.

Coach en image pour soigner les apparences

La raison d’être du secteur esthétique est l’amélioration de l’apparence. Quoi de plus normal donc qu’un conseiller en image qui est pourtant un métier relativement nouveau en France ? Le coach en image et en relooking offre des conseils de mode et beauté à une large clientèle soucieuse de son apparence. Il s’agit entre autres de chômeurs, chefs d’entreprises, personnalités politiques, présentateurs télé et tout autre particulier voulant se faire une meilleure image.

L’exercice de ce métier ne nécessite pas de diplôme préalable. Toutefois, des formations de courte durée (quelques jours à quelques semaines ou mois) sont disponibles pour apprendre à donner des conseils spécialisés aux clients, étudier les morphologies des visages, les techniques de maquillage, etc. Ces formations sont utiles, surtout qu’il s’agit d’un métier indépendant qui nécessite de se construire une identité par le bouche-à-oreille.

Pourquoi se reconvertir dans le secteur de l’esthétique ?

Voici 4 raisons pour lesquelles vous devez opter pour le secteur esthétique lors d’une reconversion professionnelle.

Le secteur esthétique, une niche d’opportunités

En France, un nombre colossal de personnes travaillent dans environ 46 000 entreprises spécialisées dans le secteur esthétique. Ce domaine attire une large clientèle qui désire prendre soin de son corps de la tête aux pieds, se relaxer et soigner son apparence.

En effet, les Français dépensent aujourd’hui 32 % de leurs budgets en cosmétique. C’est donc un secteur qui recrute en permanence avec plusieurs métiers qui y sont regroupés, offrant ainsi une gamme diversifiée d’activités professionnelles. De plus, il est possible d’évoluer vers des postes supérieurs en passant d’un simple employé à un manager, ou même d’être son propre patron.

Des métiers gratifiants

Contribuer à la beauté et au bien-être des personnes est une activité qui favorise un réel équilibre. Cultiver l’estime de soi chez les autres et leur faire du bien à travers les métiers de l’esthétique apporte une satisfaction inestimable. Une nouvelle coupe de cheveux, un maquillage bien fait ou encore des conseils d’un coach avisé donnent le sourire aux clients qui se sentent mieux dans leur peau.

Des formations courtes, diplômantes ou non

Lors de votre reconversion professionnelle, vous pouvez apprendre un nouveau métier ou améliorer vos compétences en vous spécialisant. Plutôt que de suivre une formation pendant des années, vous pouvez suivre une formation CAP de 2 ans ou toute autre formation sur quelques semaines ou quelques mois. C’est un réel avantage, surtout pour les adultes en reconversion.

Un secteur riche en nouveautés

La routine dans leurs précédents métiers est l’une des raisons pour lesquelles de nombreux Français se tournent vers la reconversion professionnelle. Cela tombe bien, car le secteur esthétique est loin d’être ennuyant. Faire un maquillage, poser des ongles, réaliser des tresses et toutes ces activités du secteur varient en fonction de chaque client. Le professionnel est, ainsi, dans un processus perpétuel d’imagination et d’innovation pour donner naissance à de nouvelles créations.

Loin de la routine de nombreuses professions, le secteur esthétique offre un environnement agréable et stimulant. Il est sans cesse en évolution et nécessite un renforcement continu des compétences.!

Commenter l'article